Gattegno, nouvel arrivant à Cergy-Pontoise

Gattegno, nouvel arrivant à Cergy-Pontoise

Comme bien d’autres sociétés, les établissements Gattegno, qui occupent depuis mai dernier 1400 m² de locaux industriels dans le parc d’activités des Béthunes, ont choisi de s’implanter à Cergy-Pontoise. Focus sur une entreprise leader dans la fabrication et la commercialisation de tire-câbles pour l’aéronautique, le nucléaire ou encore l’industrie pétrolière offshore.

« Nous tenons la vie des gens entre nos mains ». Voilà comment Victor Seroussi directeur général des établissements Gattegno, peut parfois résumer l’activité de son entreprise : la fabrication et la commercialisation de tire-câbles. Appelés également « chaussettes de tirage» ou « mailles de tirage », ils permettent de tirer, supporter et/ou sécuriser différents matériaux de forme cylindriques, comme les câbles (électriques, mécaniques etc…), les flexibles  (hydrauliques, pneumatiques etc…) et autres supports, quelque soit leur diamètre. « Car si nos produits ne sont pas réalisés dans les règles de l’art, ce sont les vies des manipulateurs que nous risquons ». Depuis qu’il a racheté cette PME centenaire il y a 17 ans alors qu’elle était en redressement, il n’a cessé d’investir, d’innover et d’élargir la gamme des produits afin de répondre à l’ensemble des besoins de ses clients en matière de tirage et de sécurisation de câbles. Aujourd’hui, les produits Gattegno sont utilisés dans le monde entier, dans des environnements aussi différents et exigeants que l’industrie pétrolière, l’installation de réseau électrique aérien ou sous-terrain ou le secteur médical. Si bien que l’entreprise réalise à présent de 15 à 18% de son chiffre d’affaire à l’export. Mais attention : si les ambitions sont globales, la production est locale. « Nous fabriquons tout sur place, de A à Z ».

gattegno actu

Le choix de Cergy-Pontoise
Il y a quelques mois, l’entreprise a transféré son siège et son usine de fabrication, auparavant implantés à Argenteuil, dans le parc d’activités des Béthunes à Cergy-Pontoise. « Cette relocalisation était nécessaire, explique Victor Seroussi. Les anciens locaux étaient devenus trop exigus pour accueillir nos nouveaux outils de travail. Ici le loyer et la configuration des locaux sont plus intéressants ». La bonne accessibilité du site a achevé de convaincre le dirigeant, et la possibilité de créer une salle de sport dans les locaux, ses collaborateurs. « Le déménagement n’a pas été simple, notamment le déplacement de notre nouvelle machine de 12 m de haut, que nous avons nous-même mise au point, et qui sera en état de fonctionner d’ici cet hiver. Nous devons maintenant revenir à notre rythme de croisière, tout en investissant en permanence pour conserver notre place de leader sur le marché ».

Un partenariat avec des BTS
L’entreprise n’a pas attendu de s’implanter sur le territoire cergypontain pour travailler main dans la main avec ses établissements d’enseignement supérieur, à l’image du lycée Jean Perrin à Saint-Ouen l’Aumône avec lequel elle collabore depuis plusieurs années. En effet, pour automatiser certains process de fabrication, Gattegno a fait appel à des jeunes de BTS CRSA (conception et réalisation de systèmes automatiques), qui ont travaillé comme de véritables sous-traitants pour le compte de la PME. L’entreprise a d’ailleurs reçu pour cela le prix du partenariat technologique, remis en avril dernier par Val d’Oise Technopole.


Pour plus de renseignements sur cette entreprise, rendez-vous sur www.gattegno.fr

Immobilier d’entreprise à Cergy-Pontoise : le bilan 2013

En 2013, malgré un contexte économique national morose, le marché d’immobilier d’entreprise cergypontain a dans l’ensemble très bien résisté avec 112 500 m² placés, soit une hausse de plus de 8% par rapport à 2012.

Le marché des locaux d’activité s’est bien maintenu avec un volume de transaction identique à celui de 2012, soit 69 300 m². C’est une belle performance compte tenu du net ralentissement du marché francilien. L’agglomération de Cergy-Pontoise concentre plus de la moitié de la demande placée dans l’ouest francilien.

Avec 19 000 m² placés, le marché du tertiaire enregistre une belle hausse de 23%. Si ce volume de transaction reste faible à l’échelle de la région francilienne, il fait partie des bons résultats en seconde couronne.

Comme en 2012, les prévisions 2013 étaient à la baisse sur le marché de la logistique, dans un contexte francilien particulièrement atone. Malgré tout, à Cergy-Pontoise, le volume placé de 24 200 m² est en hausse de 32% par rapport à 2012 ; il reste cependant parmi les plus bas depuis 2006.

 

logo-cergy-fond-blanc